Octobre Rose 2020 : Fédération Nationale des Médecins Radiologues

Le dépistage organisé du cancer du sein, c’est une affaire de famille. Fédération Nationale des Médecins Radiologues (FNMR)

Dans le cadre d’Octobre Rose, la FNMR(Fédération Nationale des Médecins Radiologues) participe tous les ans à la prévention et au dépistage du cancer du sein. En effet, les médecins radiologues libéraux sont au cœur du dépistage. Cette année, la FNMR met l’accent sur la famille et plus particulièrement la relation mère-fille avec sa campagne : « Le dépistage organisé du cancer du sein, c’est une affaire de famille ! » car un examen clinique dès l’âge de 25 ans et une mammographie entre 50 et 74 ans sont recommandés pour découvrir un éventuel cancer le plus tôt possible.

Le dépistage organisé

LES RÉSULTATS

Les résultats de la mammographie :

La densité des seins est variable selon les femmes et en fonction notamment de l’âge. La densité (proportion de tissus glandulaire dans le sein) est appréciée par le médecin radiologue et classifiée de A à D.
Le résultat de la mammographie se fait selon la classification ACR.

  • ACR 0 : résultat en attente, nécessite des examens complémentaires ou la lecture des mammographies antérieures. A priori, une classification en ACR 0 ne doit pas susciter d’inquiétude.
  • ACR 1 : mammographie normale.
  • ACR 2 : anomalie(s) bénigne(s) ne nécessitant aucune exploration supplémentaire.
  • ACR 3 : anomalie(s) probablement bénigne(s) nécessitant, par sécurité, une surveillance rapprochée et/ou itérative (contrôle après 4 à 6 mois).
  • ACR 4 : anomalie(s) indéterminée(s) nécessitant des explorations complémentaires, notamment un prélèvement guidé.
  • ACR5: anomalie fortement évocatrice d’une lésion cancéreuse (prélèvement obligatoire).
  • ACR 6 : cancer déjà connu, prouvé par un prélèvement.Les examens complémentairesLe dépistage organisé consiste en un examen proposé à toutes les femmes de 50 à 74 ans.A l’issue de ce dépistage, la très grande majorité des femmes ne sera réexaminée qu’au bout de 2 ans.Une petite minorité sera suivie dans une démarche diagnostique, soit parce que la mammographie seule ne permet pas de conclure, soit parce qu’elle comporte des anomalies justifiant des analyses complémentaires.La densité importante des seins peut nécessiter la réalisation d’une échographie complémentaire.Les examens complémentaires sont pris en charge par l’assurance maladie et les organismes complémentaires selon les modalités habituelles.

http://www.fnmr.org